Le Girardin fut introduit afin de soutenir l’essor économique des régions et territoires DOM-TOM. De par leur engagement, les investisseurs profitent d’une conséquente défiscalisation ainsi que de rendements substantiels durant l’opération.

Le grand inconvénient demeure tout de même l’obligation de rester sur place et de préserver la location du matériel industriels aux entreprises locales durant au moins cinq ans. La législation prévoit un suivi strict des locataires durant cette même période. Le Girardin se réalise à travers l’obtention de parts d’une Société en nom collectif (SNC) ou d’une Société par actions simplifiée (SAS).

Profina est un cabinet spécialisé, reconnu pour sa rigueur en ce qui concerne les montages juridiques et fiscaux. Le groupe a plus de vingt ans d’expérience dans le domaine. Leur service vous assure sécurité et transparence. Au fil du temps, le groupe a pu développer plusieurs approches. L’une d’entre elles consiste à mutualiser les placements afin de diluer les risques de perte. La diversification de son portefeuille est un exercice délicat que le cabinet est parvenu à maîtriser. Par exemple, le groupe distribue les fonds dans diverses SNC qui financeront, à leur tour, tout un groupe d’entreprises. Le groupe est ainsi mieux préparer en cas de défaillance de l’une de ses sociétés. Le risque de contamination est ainsi amoindri. Profina exerce sur plusieurs territoires dont la Guyane, la Guadeloupe ainsi que la Polynésie. La mutualisation permet finalement une redistribution rapide de matériels industriels.

Le groupe Profina cherche surtout à servir d’intermédiaire entre investisseurs et sociétés qui souhaitent en percevoir les fonds. Les sommes disponibles varient en générale de 20 000 à 250 000 euros. À l’heure actuelle, Profina gère plus de 3000 dossiers (SNC). Il surveille également la progression de plus de 10000 locataires. Dans la plupart des cas, il s’agit d’investissement Girardin. Malgré la nature dynamique du dispositif, le groupe arrive toujours à fournir des solutions fiables tant à l’investisseur qu’à l’entreprise financée.