Se conformer au classement des EHPAD peut s’avérer utile lors du choix de l’établissement le mieux adapté, que ce soit par rapport aux besoins ou au budget, etc. Ce classement offre entre autres une évaluation qualitative des EHPAD.

Les critères de classement des EHPAD en 2016

Le classement des EHPAD en 2016 répertorie généralement les noms du groupe, le nombre d’établissements en France ainsi que le nombre de lits en France et à l’étranger. Il est réalisé à partir des données communiquées par les groupes, et fait l’objet d’une vérification sur la mise à disposition effective des lits d’hébergement au public.

L’unité d’évaluation procède à la mise à jour de ce classement par rapport aux chiffres de l’année précédente. Les variations de position peuvent figurer sur le tableau par rapport au classement précédent. En outre, les EHPAD peuvent faire l’objet d’une visite donnant lieu à une évaluation. Ceci par rapport à plusieurs critères : la qualité de l’environnement, des lieux de vie, de l’accueil et de la médicalisation. Sont également pris en compte les normes appliquées, le rapport qualité-prix, le confort, l’hygiène, les animations organisées, la cuisine, etc.

Les obligations d’un EHPAD

Ces obligations sont entre autres définies par les dispositions prévues par la loi, notamment le code de l’action sociale et des familles. Ainsi, une action en justice peut être intentée en cas de non-respect ou de violation des droits du résident d’un EHPAD. La prise en charge et un accompagnement personnalisé de qualité s’inscrivent parmi les obligations de l’établissement. Par ailleurs, l’EHPAD et le résident ou son représentant légal signent un contrat de séjour.

Celui-ci mentionne entre autres les prestations dont bénéficiera le souscripteur, les tarifs y afférent, les conditions de facturation des services et les modalités de sa résiliation. Tout non-respect d’une clause peut donner lieu à une réclamation auprès de l’administration, ou dans le cas échéant, à une procédure judiciaire.