L’investissement sous la loi Pinel consiste à faire louer son bien immobilier neuf, ou ancien totalement rénové pendant une durée de 6 ans, de 9 ans ou de 12 ans. Ce dispositif fiscal donne lieu à la possibilité de réaliser d’importantes réductions d’impôts. Toutefois, afin d’être éligible au Pinel, le bien doit être situé dans l’une des villes appartenant au zonage défini par le ministère de la cohésion et du territoire, soit la zone A, Abis, B1, B2 ou C. Focus sur les villes où la loi Pinel est le plus rentable en 2017.

Un rendement de 5 à 7% par an

Les meilleures rentabilités sont enregistrées à partir de 5% par an ; certains investissements atteignent même un taux de rendement de 7%, voire plus. Paris et ses couronnes demeurent les villes les plus rentables, suivies des autres agglomérations comme Lyon, Reims, Marseille. Il en est de même pour Grenoble et Strasbourg. Ceci qu’il s’agisse d’un investissement sous Pinel en direct ou par le biais des SCPI, les sociétés civiles de placement immobilier qui permettent de se constituer un patrimoine à moindre coût.

Les autres points forts de la loi Pinel

Outre le principal avantage qu’est la possibilité de défiscaliser, la loi Pinel possède également un point fort : l’absence de risques locatifs, le bien exploité étant situé dans des secteurs où les problèmes en logement sont extrêmement tendus. En effet, les loyers y sont fortement élevés, ainsi que le prix de l’immobilier en général.

Par ailleurs, le Pinel de déficit foncier pour les biens anciens est encore peu connu par rapport au Pinel classique. Il concerne les locaux à réhabiliter pour des fins d’usage d’habitation dans ces zones à tension : l’investisseur bénéficie alors aussi bien des avantages fiscaux du Pinel classique que de ceux du régime du déficit foncier, d’où la possibilité de défiscaliser davantage.